De la musique avant toute chose ?

Programme officiel

La musique accompagne nos vies : dès le plus jeune âge, avant même la naissance semble-t-il, l'être humain est sensible au son, au rythme, à l'harmonie et au silence. La musique est source de plaisir, d'enthousiasme, de sensations fortes qui marquent notre mémoire. Très présente dans notre quotidien, elle est liée à la fête et à la danse, aux rites, mais aussi aux moments plus douloureux de l'existence. Elle peut offrir un refuge, voire nous isoler du monde. On l'écoute avec attention à l'occasion d'un concert, parfois elle passe plus inaperçue : musique d'ambiance entendue par hasard, presque par accident, émission de radio suivie distraitement. Il arrive aussi qu'elle agresse et provoque des réactions de rejet et d'exaspération.

La musique est un art exigeant, qui demande habileté technique et connaissances théoriques. Elle impose souvent une formation longue, difficile, parfois même éprouvante, puis un entraînement sans fin. Pour autant, les logiciels de création musicale la rendent aujourd'hui plus accessible. La musique requiert également l'investissement de ceux qui l'écoutent : temps, disponibilité, sensibilité, culture. Cependant, les critères d'appréciation sont multiples, à l'instar de la diversité des musiques.

Aujourd'hui, les outils numériques facilitent l'accès à des millions d'œuvres. Pourtant, que l'on soit en France ou n'importe où dans le monde, on a tendance à écouter les mêmes musiques, les mêmes chansons ; on vibre aux mêmes rythmes, on adule les mêmes stars. Magie de la communication moderne qui facilite la circulation des biens culturels et le partage, ou standardisation qui fait disparaître les singularités nationales et régionales, la richesse et la diversité ? Comment même créer sa « play list », alors que les algorithmes sont capables d'anticiper nos choix ?

En tant qu'œuvres d'art, le morceau, la pièce ou la chanson peuvent aussi revêtir une dimension sociale ou politique. Hymnes nationaux, chants révolutionnaires, chansons engagées, morceaux emblématiques d'une génération, la musique prend différentes formes qui l'amènent à servir une cause. Elle devient dans ce cas la référence d'un groupe social, d'une époque, la clé d'un événement historique. Doit-on alors l'appréhender comme un art essentiellement fédérateur ? La mode, la pression du collectif et de la norme laissent-elles encore une place à la singularité des goûts musicaux ?

Bibliographie : Qu'allez-vous lire cet été?!

Littérature

Metin Arditi, Prince d'orchestre

Honoré de Balzac, Gambara, Massimila Doni, Sarrasine

Alessandro Baricco, Novecento pianiste

Julian Barnes, Le Fracas du temps

Jérôme Bastianelli, La Vraie Vie de Vinteuil

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Harmonie du soir », « La Musique », « Correspondances »

Philippe Beaussant, Le Roi-Soleil se lève aussi ; Stradella

Nina Berberova, L'Accompagnatrice

Hector Berlioz, Euphonia ou La ville musicale

Jaume Cabré, Confiteor

Virginie Despentes, Vernon Subutex

Jean Echenoz, Ravel

Louis-René des Forêts, La Chambre des enfants, « Les grands moments d'un chanteur »

Christian Gailly, Be-Bop ; Un soir au club

Jacob et Wilhelm Grimm, Le Joueur de flûte de Hamelin

E. T. A. Hoffmann, Le Conseiller Krespel

Homère, Odyssée, XII, « Le Chant des sirènes »

Nick Hornby, Haute Fidélité

Célia Houdart, Gil

Nancy Huston, Les Variations Goldberg

Maylis de Kerangal, Dans les rapides

Andreï Makine, La Musique d'une vie

Guy de Maupassant, Contes et nouvelles, « Le Pain maudit »

Akira Mizubayashi, Âme brisée

Toni Morrison, Jazz

Gérard de Nerval, Odelettes, « Fantaisie »

Nicolaï Pouchkine, Mozart et Salieri

Serguei Prokofiev, Pierre et le loup

Marcel Proust, Un amour de Swann

Sylvain Prudhomme, Les Grands

Pascal Quignard, Le Salon du Wurtemberg ; Tous les matins du monde

Arthur Rimbaud, Poésies, « À la musique »

Valérie Rouzeau, Vrouz

Lydie Salvayre, Hymne

Peter Shaffer, Amadeus

Stendhal, Rome, Naples et Florence ; Vie de Rossini

Patrick Süskind, La Contrebasse

Paul Verlaine, Poèmes saturniens, « Sérénade » ; Jadis et naguère, « Art poétique »

Wladyslaw Szpilman, Le Pianiste

Filmographie : Qu'allez-vous regarder un de ces soirs?

Films

Woody Allen, Accords et désaccords

Jacques Audiard, De battre mon cœur s'est arrêté

Christophe Barratier, Les Choristes

Jane Campion, La Leçon de piano

John Cassavetes, Shadows

Damien Chazelle, Whiplash

Henri Colpi, Une aussi longue absence

Gérard Corbiau, Le Maître de musique ; Farinelli

Alain Corneau, Tous les matins du monde

Richard Curtis, Good Morning England

Clint Eastwood, Bird

Stephen Frears, Florence Foster Jenkins

Xavier Giannoli, Marguerite

Milos Forman, Amadeus

Mark Herman, Les Virtuoses

Anthony Mann, Romance inachevée

Radu Mihaileanu, Le Concert

Alan Parker, The Wall ; Les Commitments

Roman Polanski, Le Pianiste

Alain Resnais, On connaît la chanson

Ettore Scola, Le bal

Bryan Singer, Bohemian Rhapsody

Bertrand Tavernier, Autour de minuit

Danièle Thompson, Fauteuils d'orchestre

James Toback, Mélodie pour un tueur

Marco Villamizar et Éric Gutierez, Piccolo, Saxo et compagnie

Luchino Visconti, Mort à Venise ; Ludwig

Andrzej Wajda, Le Chef d'orchestre

Robert Wise, West Side Story

Studios Disney, Fantasia (1940), Fantasia 2000 (1999)

Arts plastiques

Georges Braque, Hommage à Bach

Paul Klee, Fugue en rouge

Franz Kupka, Les Touches de piano. Le Lac

Henri Matisse, La Tristesse du roi

Joan Miró, Intérieur hollandais

Mondrian, Broadway Boogie-Woogie

Luigi Russolo, La Musica

Nicolas de Staël, Le Concert

Ajouter un commentaire