La lecture analytique

Fiche méthodologique

La lecture analytique

 

Définition de l'exercice :

La lecture analytique est l'étude et l'explication organisée d'un texte littéraire. L'adjectif « organisée » suppose que l'interprétation du texte, l'explication consiste en un exposé clair comprenant une introduction, un développement en plusieurs parties reliées entre elles par des transitions et une conclusion.

La lecture analytique a pour but la construction détaillée de la signification d’un texte. Elle constitue donc un travail d’interprétation. Elle vise à développer la capacité d’analyses critiques autonomes. Elle peut s’appliquer à des textes de longueurs variées :
- appliquée à des textes brefs, elle cherche à vous  faire lire avec méthode ;
- appliquée à des textes longs, elle permet l’étude de l’œuvre intégrale.
 [...] L’objectif de la lecture analytique est la construction et la formulation d’une interprétation fondée : les outils d’analyse sont des moyens d’y parvenir, et non une fin en soi. La lecture analytique peut être aussi une lecture comparée de deux ou plusieurs textes ou de textes et de documents iconographiques, dont elle dégage les caractéristiques communes, les différences ou les oppositions.

 

Objectifs et enjeux 

La lecture analytique a pour but de mettre en évidence l’originalité et la singularité d’un texte littéraire :

 

• dans son sujet (situation, personnages, idées…) ;

• dans les intentions, les objectifs, les buts de l’auteur ;

• dans les moyens que l’auteur a utilisés pour atteindre son/ses but/s : genre littéraire, procédés de style, registres…

 

Le principe de la lecture analytique est d’expliquer et de commenter un texte littéraire en regroupant les remarques autour de centres d’intérêt qui donnent son originalité au texte :

 

• La lecture analytique repose sur deux ou trois idées directrices à développer et à argumenter, à illustrer d’exemples comme des thèses successives qui éclairent le texte.

• Toute lecture qui ne propose pas d’idées directrices est à proscrire

Le travail préparatoire :

Après avoir lu le texte plusieurs fois, il s'agit de dégager ses premières impressions mais aussi d'interroger le texte.

Questions à se poser : nature du texte ? Situation du texte ? Idée générale du texte ? Quelle est la composition du texte (son mouvement, sa structure). Situation d'énonciation ? Enjeux du texte, objectif de l'auteur.

 Il est nécessaire ensuite de procéder à une analyse linéaire du texte. On peut s'appuyer sur les champs lexicaux, les figures de style, l'ensemble des procédés littéraires et des faits textuels.

Attention ! Repérer un fait textuel ne suffit pas, il faut impérativement l'analyser et en tirer une interprétation. Il doit vous permettre d'éclairer le sens du texte.

 C'est cette 1ère approche analytique du texte qui vous permettra de dégager une problématique. A l'oral la problématique = la question donnée par l'examinateur !

La mise en œuvre :

1 - l'introduction :

Après une première phrase d'amorce (une phrase d'ouverture inspirée par la situation, la nature du texte ou le thème abordé), elle s'organise en 3 temps :

-       situer le texte : nom de l'auteur/ éléments biographiques pertinents pour la compréhension du texte/ situation dans le contexte

-       présentation rapide de l'extrait (genre du texte, type de texte, ton, registre, thème)

-        idée générale du texte, données nécessaires à sa compréhension

2 - la lecture du texte : cette étape est importante dans la mesure où elle doit capter l'attention de votre auditoire (et celle du jury). Elle doit être expressive et témoigner de votre compréhension du texte (diction claire, intonation). Il s'agit véritablement de mettre le texte en voix.

3 - La problématique et l'annonce du plan :

Lors des épreuves orales, votre problématique réside dans la question que l'examinateur vous a proposée. Vous devez la rappeler et annoncer les axes qui vont structurer votre développement (= votre plan).

4 - Le développement :

Le développement consiste en l'exposé de chaque axe de lecture et s'appuie sur le relevé des indices du texte qui viennent illustrer et justifier vos affirmations (penser à indiquer les lignes et à étayer vos propos de citations). Chaque axe de lecture doit être rapidement introduit ; il convient également de proposer une conclusion partielle à la fin de chaque partie. Vous devez ménager les transitions d'un axe à l'autre.

5 - La conclusion :

- Il s'agit de proposer un récapitulatif de vos conclusions partielles en essayant de varier la formulation pour éviter les répétitions.

- Vous apportez une réponse à la question soulevée par la problématique

- Vous ouvrez ou élargissez en situant le passage dans son objet d'étude, l'œuvre ou un courant littéraire

 

Les Tutos du bac de français – L’épreuve orale : la présentation

L’épreuve orale : l’entretien

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau